Nous allons à l’épicerie pour acheter la nourriture nécessaire pour la semaine à venir alors qu’il est possible de jardiner, de cuisiner, d’avoir une ferme. Nous sommes également nombreux à acheter des vêtements alors que nous pourrions acheter du tissu et coudre. Nous nous questionnons peu pour ces choses. Cependant, en entreprise, plusieurs sont frileux à faire traduire des textes par un vrai traducteur ou à confier le design graphique et la gestion des réseaux sociaux à des professionnels de ces domaines. Une question se pose: quand payer pour des services que l’on peut faire soi-même?

Même si je suis une adepte de faire bien les choses dès le début, je pense que si d’investir dans des services sont un frein au développement de l’entreprise, ils peuvent être fait « du mieux possible » à l’interne… jusqu’à ce que ce ne soit plus possible. Quand est cette limite? Quand peut-on considérer que ce n’est plus possible? Voici d’abord quelques indices et ensuite, quelques tâches et services qui peuvent être fait à l’externe pour vous aider à faire croître votre entreprise.

Quelques indices qu’une entreprise devrait payer pour des services

Quand l’entreprise fait un profit intéressant, semble prête à passer à une étape suivante; de confier certaines tâches à des professionnels peut venir aider à l’expansion.

Quand un entrepreneur n’a plus une qualité de vie qu’il juge acceptable parce qu’il est créateur du produit qu’il vend, gestionnaire de son entreprise, gestionnaire de ses réseaux sociaux, responsable des relations publiques, designer graphique, etc.

Quand la dépense pour ce service ne semble plus être la fin du monde par rapport aux revenus et autres dépenses régulières de l’entreprise, c’est souvent que l’entreprise est rendue à cette étape.

Quels services une entreprise peut-elle déléguer?

Souvent, tant que le simple fait de penser à payer des services qui seront effectués par une personne extérieure à l’entreprise semble angoissante d’un point de vue financier est un signe qu’en tant entrepreneur, on n’est « pas rendu là ». Parfois, c’est aussi une question de point de vue; un petit calcul du temps hebdomadaire ou mensuel passé sur une tâche peut au final être assez convainquant, surtout si on pense à toutes les tâches plus payantes que l’on pourrait faire à la place.

Pour épingler sur Pinterest:

Catégories : Business

2 commentaires

Méryle Nourry · 24 janvier à

Merci pour cet article. Cela m’a fait pensé au livre La semaine de 4 heures: Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux! de Timothy Ferris. En gros, il délègue tout ce qui lui coûte moins que de le faire soit même par rapport à ce qu’il peut faire de plus rentable à la place. Du coup il a très vite délégué beaucoup de tâche pour se concentrer sur l’essentiel.
Personnellement j’ai beaucoup de mal à déléguer, et je suis dans la catégorie des entrepreneurs pas prêt pour ça financièrement mais le serais-je un jour ?

    marie · 24 janvier à

    Merci pour votre commentaire!

    Il y a beaucoup de choses que je ne délèguerais pas non plus. Ou pas à tout le monde. Je crois que de trouver une personne en qui on a confiance aide beaucoup. Il y a peut-être aussi des secteurs ou c’est plus compliqué que d’autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *