L’engouement pour l’éducation à domicile apporte quelque chose de vraiment beau: une offre de services visant tout spécialement les familles qui font ce choix alternatif. Pour les familles qui ont besoin de services comme de l’accompagnement pédagogique, du tutorat, ou de l’aide avec les différentes obligations (incluant l’évaluation de fin d’année), c’est une excellente nouvelle! Il y a cependant quelque chose qui me tracasse avec tout ça…

Avant de vous expliquer ce qui me tracasse, je veux commencer en disant que j’aime voir les bonnes intentions chez les gens et pour cette raison, je vois d’un oeil positif cette nouvelle offre et non comme de l’opportuniste. Je vois là une reconnaissance (enfin!) de l’existence de l’éducation à domicile. Et je trouve normal que les professionnels qui offrent des services ne le fassent pas gratuitement. C’est leur métier!

Mais je vois aussi des informations erronées ou incomplètes qui circulent, de la part de ces nouveaux experts ciblant les familles. À ce sujet, je dirais simplement de vous renseigner à plusieurs endroits lorsque vous cherchez vos informations. C’est un peu toujours ça qu’on devrait faire quand on veut se renseigner sur un sujet, hein?

Pour trouver la bonne information concernant la loi, consultez l’article 15 de la Loi sur l’instruction publique, pour celle sur le règlement, lisez le Règlement sur l’enseignement à la maison… Et pour une version plus allégée et simple, vous pouvez aussi lire l’interprétation de l’AQED, mais gardez en tête qu’il s’agit d’une interprétation et que la Direction de l’enseignement à la maison peut interpréter différemment certains points.

Dans cette nouvelle offre, je vois aussi une envie d’accompagner et d’évaluer les familles qui font l’éducation à domicile, mais en calquant le modèle scolaire. Et en fait, si c’est ce dont certaines familles ont besoin, c’est PARFAIT! Parce que oui, je suis très consciente que dans le très grand nombre de nouveaux parents-éducateurs, beaucoup sont dans notre communauté de façon temporaire avec l’intention déjà connue de retourner les enfants à l’école dès que la situation sera différente.

Ce nouveau type d’accompagnement me donne simplement envie de vous suggérer de bien « magasiner » votre professionnel. Si vous rêvez d’une pédagogie alternative et de liberté, optez pour un enseignant qui a une vision similaire à la vôtre! N’arrêtez pas votre choix sur la première personne trouvée. Magasinez les prix aussi, car j’en ai vu dans toutes les gammes!

Puis, sachez aussi que parmi les parents qui font l’éducation à domicile depuis un moment déjà, il y a des titulaires d’une autorisation à enseigner. Ces parents ont, selon moi, une bonne compréhension de ce qu’est vraiment l’éducation à domicile (ce n’est généralement pas une copie conforme de l’école) ET des attentes ministérielles.

En gros, renseignez-vous avant de choisir un service. Posez des questions pertinentes aussi… Est-ce que la personne a elle-même l’expérience de l’éducation à domicile? Pendant combien de temps? Quel type de pédagogie? Et si non (parce que ce n’est pas obligatoire!), pourquoi cibler ces familles? Comment s’est-elle renseignée sur le sujet? Pourquoi pense-t-elle être en mesure d’accompagner les familles?


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *