L’éducation à domicile (et toutes les autres façons de nommer le fait d’apprendre en famille en dehors des institutions scolaires) est un sujet dont j’aime beaucoup parler. Parfois un peu trop longuement, je sais… Je m’emballe, je n’y peux rien.

En même temps, mon intérêt pour le sujet a ni plus ni moins changé ma vie. Tout d’abord curieuse et souhaitant en apprendre plus lorsque mon plus grand était bébé, j’ai lu beaucoup sur le sujet. En anglais, surtout, parce que les ressources francophones étaient peu nombreuses. La décision de vivre les apprentissages en famille s’est prise rapidement pour moi et comme je lisais beaucoup sur le sujet, j’avais aussi tous les arguments nécessaires pour facilement convaincre mon conjoint.

J’ai continué à lire sur le sujet comme mes enfants grandissaient et se rapprochaient d’une première année qui se fait généralement à l’école au Québec; la maternelle. Les réseaux sociaux se sont développés en même temps; de nombreux groupes Facebook ont vu le jour pour que je puisse échanger avec d’autres parents. Par le monde du blogue, j’ai aussi rencontré d’autres parents qui avaient un quotidien qui ressemblait au mien. Certaines de ces personnes virtuelles sont même devenues des amies!

En fait, plus je me suis mise à côtoyer des familles qui ont fait ce même choix, plus j’ai commencé à en voir les « résultats observables ». Ce n’est rien de scientifique ce que je vais vous dire, simplement une observation que j’ai pu faire en regardant (et comparant…) les enfants des familles qui nous entourent. Les enfants qui apprennent en famille me semblent plus reposés, moins anxieux… On dirait que contrairement à d’autres, ils ne portent pas le poids du monde sur leurs épaules.

Lorsque mon plus grand avait l’âge de la première année du primaire, j’ai pris une décision; je retournais moi-même aux études. Vous devinez en quoi? En éducation, bien entendu! Plus précisément à la maitrise, dans le profil de la technologie éducative.

Mon expérience, mes nombreuses lectures et mes études m’ont apporté des connaissances variées en éducation. Des connaissances que j’essaie d’utiliser quotidiennement pour aider d’autres parents qui se lancent dans cette nouvelle aventure et qui posent des questions sur des groupes Facebook.

Avec trois amies qui font ou ont fait l’éducation à domicile, j’ai également écrit un livre qui peut être très utile et dont le titre est L’éducation à domicile: La référence pour tout savoir sur l’école à la maison, le unschooling, l’instruction en famille et autres alternatives au milieu scolaire.

Vous aviez peut-être entendu parler de la version de 2018; nous avions reçu de bons commentaires à son sujet:

Vous trouverez plusieurs autres commentaires dans la section Avis de notre page Facebook.

Celui-ci est une toute nouvelle édition qui s’adresse à l’ensemble de la francophonie! Nous avons écouté les commentaires reçus et amélioré la façon de présenter le contenu pour mieux répondre à vos attentes!

Vous souhaitez commander votre copie dès maintenant? Cliquez ici!


1 commentaire

École-maison, enseignement à la maison, apprentissage en famille... comment s'y retrouver? | Marie-Noelle Marineau · 13 mai à

[…] au Québec et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous l’avons utilisé pour notre livre. Le mot « éducation » signifie assurer la formation ou le développement d’une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *